Journée dans les Flandres

vendredi 19 avril 2024

matin : HEUVELLAND

 

Au front – à travers les yeux de l’ennemi : Bayernwald tranchées (Bois de Bavière) – les allemands ont capturé cet emplacement stratégique de 40 m de haut en 1914 et l’ont transformé en une forteresse imprenable où ils ont tenu jusqu’à l’été 1917. L’ingénieux système de tranchées de Bayernwald était la réponse allemande à la menace des mines posées par leur adversaires britanniques. Une partie de ce système a été reconstituée avec précision. Ses puits d’écoute, son système de tranchées et ses quatre bunkers racontent l’histoire de la guerre du point de vue des allemands.

 

De la mine à la méditation : l’étang de la paix : 7 juin 1917, les britanniques font exploser 19 mines souterraines entre la colline 60 et Ploegsteert. Ces explosions ont créé d’énormes cratères. Le plus grand est devenu l’étang de la Paix, qui est désormais un site d’une grande beauté naturelle et parfaitement calme. Son profondeur de 12m et son diamètre de 129 m vous donneront une idée de ce que signifie la puissance d’une explosion. Un endroit pour s’arrêter et pour réfléchir.

 

Site secret : le bunker de commandement : le bunker du Mont Kemmel a été construit au début des années 1950 en tant que centre de commandement pour la défense aérienne de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la France et de la Grande-Bretagne. Vu que l’OTAN a développé un système de défense aérienne intégré au cours de la même période, l’ouvrage n’a jamais été utilisé pour sa finalité originale. Dans les années 1960, le bunker a été transformé en quartier général de l’Etat-major général des forces armées. Après la Guerre Froide, il a perdu son utilisé militaire. Ce site secret, encore dans son état original et parfaitement conservé, témoigne d’un demi-siècle de tensions entre l’Est et l’Ouest.

 

A l’aide de photos, de vidéos, d’objets, d’uniformes et d’équipements militaires, le bunker nous plonge dans la Guerre Froide.

 

Déjeuner à l’étang des Trois Fontaines

 

Après-midi : au choix 

 

14h30 : visite guidée du musée Marguerite Yourcenar Pourquoi un musée à Saint-Jans-Cappel ? Un lien très fort unit Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel et au Mont Noir.

 C’est en effet au Mont-Noir, où la famille de Crayencour possédait un château construit en 1824, que Marguerite Cleenewerck de Crayencour (dont Yourcenar est l’anagramme) vint passer ses vacances d’été de 1903 à 1913. L’auteur lors d’un entretien avec Mathieu Galley dira : “Les plus forts souvenirs sont ceux du Mont-Noir parce que j’ai appris là à aimer tout ce que j’aime encore : l’herbe et les fleurs sauvages mêlées à l’herbe ; les vergers, les arbres..”

Bien plus tard, elle reviendra à plusieurs reprises en pèlerinage dans ces lieux qui l’ont vu grandir et qui ont toujours eu une place importante dans son cœur.

C’est dans cet esprit qu’en 1977, Louis Sonneville eut l’idée d’envoyer à Marguerite Yourcenar, domiciliée alors aux États-Unis et dont il connaissait l’attachement au Mont-Noir, quelques bulbes de jacinthes et une poignée de terre de l’ancienne propriété familiale. Ce fut le début d’une longue correspondance parsemée de projets dont celui de créer le Musée qui lui est dédié.

Le 29 septembre 1985 le Musée communal Marguerite Yourcenar fut inauguré en présence de Monsieur Maurice Schumann. Marguerite Yourcenar le visitera le 3 mai 1986, inscrivant sur le livre d’or : «Avec le très grand plaisir de me retrouver chez moi.»

Il abrite depuis, le travail réalisé par Louis Sonneville durant de nombreuses années.

Le Musée se propose d’unir par un lien plein de respect et d’affection, Marguerite Yourcenar au pays de son enfance ; ajoutant ainsi à sa vocation didactique l’hommage de la Flandre au prestigieux auteur des Archives du Nord.

 

OU

 

14 H 30 : rando “sentier des jacinthes” – avril mai floraison – 

Le “sentier des Jacinthes” est l’une des plus belles balades des Monts de Flandre. Il célèbre la mémoire et l’amour de la nature de Marguerite Yourcenar au cœur du Mont Noir et du parc naturel qui porte son nom. Si vous avez besoin de nature et de dépaysement, vous êtes au bon endroit !

En décembre 1980, à l’occasion de son entrée à l’Académie française, elle a expliqué à la radio qu’elle aurait aimé fonder une réserve naturelle “au Mont-Noir, où j’ai passé une grande partie de mon enfance”. Répondant à ce vœu, la Fondation Marguerite Yourcenar a vu le jour dans le but de protéger la faune et la flore sauvage des Monts des Flandres au sein du « parc départemental Marguerite-Yourcenar ».

 

La journée se termine par un arrêt à Ypres : La Halle aux Draps historique, la cathédrale, la Grand-Place médiévale. Ypres est porteuse d’une histoire séculaire, mais est surtout connue pour ce qui s’est passé il y a plus d’un siècle. La ville est la capitale officieuse aux Flanders Fields, théâtre de nombreuses batailles de la Première Guerre mondiale.

 

les tranchées
Bayernwald
commandobunker
étangs des Trois Fontaines
étangs des Trois Fontaines
musée de Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar
le sentier des jacinthes
Ypres